Tradutec : Agence de traduction professionnelle - Traductions spécialisées, méthodes, actualités...

Le métier d'agence de traduction ou d'interprétariat englobe de nombreuses facettes regroupant plusieurs domaines d'activité et secteurs professionnels, comme les métiers juridiques, financiers, techniques, marketing ou autres spécialisations professionnelles. Pour chacune de ces facettes, nous devons apporter une réponse adaptée, efficace, et avec la plus grande fidélité vis à vis des documents originaux qui nous sont confiés. Pour réussir ce challenge, nous avons construit notre expertise d'agence de traduction à la fois sur les compétences de nos traducteurs, et sur des processus qualité rigoureux.

 

Les compétences indispensables pour une bonne traduction financière

Les compétence nécessaires pour la traduction financière

Le secteur financier comporte beaucoup d’acteurs internationaux dans ses marchés. Des grandes banques aux compagnies d’assurance, en passant par les sociétés d’investissement, de plus en plus cherchent à toucher une clientèle internationale grâce à la facilité des échanges.

Bien que les transactions et les communications soient facilitées par la technologie, commune à toutes les grandes entreprises du Monde, le langage n’est en revanche pas le même partout.

Pour les multinationales agissant sur le secteur financier, la traduction financière est un aspect vital de leur activité, car elles doivent proposer leur contenu et informations en plusieurs langues, et de la bonne manière pour communiquer efficacement avec leur marché cible.

Comment s'assurer de la qualité des traductions financières ? Quels sont les points clés auxquels vous devrez porter attention pour vous assurer de bien choisir votre professionnel de la traduction ?

Comment gérer vos demandes de traduction financière urgentes ?

Parce qu’il est parfois nécessaire d’agir vite, une agence de traduction sérieuse saura adapter ses capacités de production.

Vous cherchez de la rapidité, tournez-vous vers un professionnel capable de faire appel à des équipes internationales de traducteurs. Ainsi, certaines agences de traduction arrivent par exemple à faire travailler plusieurs équipes externes de traducteurs ou autres agences à travers le monde sur plusieurs fuseaux horaires.

Les délais de livraison des documents à traduire dépendent de plusieurs facteurs, comme le nombre de mots, la langue maternelle demandée, le format du document et le domaine de spécialisation (ici, la traduction financière). Un document à traduire du français vers l’anglais sera probablement plus rapide à faire que du mandarin vers l’espagnol.

Votre spécialiste doit être capable d’opérer efficacement une gestion de projet urgent. Les vérifications et les communications doivent être optimisés dans ces périodes de rush.

Tout cela est pris en compte dans un devis pour une traduction financière urgente, et le prix peut être plus élevé pour ce type de demande.

Confidentialité et sécurité sont essentielles

Dans un contrat entre votre entreprise et le prestataire qui traduit vos documents, la clause de confidentialité doit figurer.

En effet, un traducteur professionnel doit mettre vos données en sécurité (fichiers, coordonnées, etc.) pour s’assurer qu’aucun tiers non-autorisé n’y ait accès.

Vous pouvez demander qu’il soit mentionné dans le contrat que tous les documents seront détruits et supprimés des bases de données après usage (à partir de la date de rendu).

En raison des risques de vols de données, votre traducteur financier ou l’agence à qui vous confiez ce travail doit être capable de vous prouver que vous pouvez lui confier vos documents sans risque.

Ce sont des humains qui traduisent, pas des robots

Des linguistes natifs dans la langue de destination savent comment traduire vos documents financiers. À condition d’avoir les compétences et le bagage universitaire requis.

Certains acteurs sur le marché de la traduction n’hésitent pas à faire appel à des traducteurs automatiques et informatisés car ils n’ont pas les ressources humaines nécessaires, ou qu’elles ne sont pas suffisamment qualifiées.

Veillez aux compétences mobilisées pour votre projet ! Vos interlocuteurs étrangers ont besoin d’informations précises.

“Quand il y va de son argent, tout le monde veut examiner le texte dans le détail et ceci dans sa langue maternelle.” (source)

Les traducteurs spécialisés sont à la fois des traducteurs professionnels formés et diplômés mais aussi, ils doivent justifier d’une solide expérience dans le domaine de la finance dans le secteur bancaire, dans la sphère privée ou auprès des institutions financières.

Il n’y a pas de place pour une marge d’erreur lorsqu’il s’agit de la traduction financière. L’automatisation excessive de certaines tâches sans l’action d’un spécialiste peut amener des inexactitudes, mauvaises interprétations et autre écart avec la langue source très risqués pour de nombreux documents sensibles.

Votre professionnel est qualifié et informé

Les traductions financières doivent être conformes aux réglementations locales, afin d’éviter d’éventuels problèmes juridiques. Chaque juridiction a son propre environnement financier et certaines lois spécifiques. Un bon traducteur prend en compte chaque détail.

Les compétences linguistiques demandées

  • Maîtrise stylistique irréprochable de la langue maternelle/langue principale ;
  • Être en mesure d’effectuer des recherches efficacement, dans la langue source comme dans la langue cible ;
  • Être diplômé et certifié en tant que traducteur professionnel et en finance.

Une attitude professionnelle et curieuse

Être diplômé ne suffit pas forcément à devenir un bon traducteur. L’attitude de travail est également très importante. La curiosité intellectuelle, la capacité à communiquer de la bonne façon et à se tenir prêt à réagir parfois dans l’urgence est primordial.

Réactivité, flexibilité et capacité à gérer un projet au sein d’une équipe, sont autant de compétences professionnelles qui ne s’acquièrent que par l’expérience.

Il met à jour son savoir et ne cesse de s’informer sur la finance

La finance est un milieu en évolution perpétuelle, et nous l’avons mentionné plus haut, la traduction de ce type de données et d’informations ne peut souffrir d’approximation, voire pire… d’erreur.

Un traducteur qui n’est pas bien formé peut vite se retrouver débordé entre les missions confiées et le temps qu’il doit passer à rester informé et à jour des évolutions.

Un bon traducteur financier est organisé et passionné. Il aime l’analyse et la gestion financière et sait que ses efforts de recherche servent à proposer un travail de qualité à ses clients.

Acquérir de nouvelles compétences passe aussi par une adaptation aux nouvelles tendances et technologies à sa disposition. Bien que les ordinateurs ne remplacent pas un traducteur de qualité, ces  peuvent tout à fait l’aider à gagner en productivité.

En plus de savoir s’adapter aux délais et aux exigences particulières de chaque client, le traducteur financier est avant tout un puits de savoir.

Du fait de ses compétences recherchées, car il maîtrise parfaitement les deux langages (au moins) nécessaires pour traduire les documents de ses clients, le traducteur financier doit également être autonome dans veille d’informations sur le monde de la finance.

Enfin, il assure la sécurité de vos données et la confidentialité du travail confié.