Tradutec : Agence de traduction professionnelle - Traductions spécialisées, méthodes, actualités...

Le métier d'agence de traduction ou d'interprétariat englobe de nombreuses facettes regroupant plusieurs domaines d'activité et secteurs professionnels, comme les métiers juridiques, financiers, techniques, marketing ou autres spécialisations professionnelles. Pour chacune de ces facettes, nous devons apporter une réponse adaptée, efficace, et avec la plus grande fidélité vis à vis des documents originaux qui nous sont confiés. Pour réussir ce challenge, nous avons construit notre expertise d'agence de traduction à la fois sur les compétences de nos traducteurs, et sur des processus qualité rigoureux.

Il ne suffit pas d’être bilingue pour savoir bien traduire

bilingue

Passer d’une langue à l’autre n’est pas traduire

Un bilingue parle couramment deux langues différentes, c’est ce que l’on peut appeler un état. C’est une personne qui passe d’une langue à l’autre. Un traducteur ou une agence de traduction fait passer un texte dans une langue vers un texte dans une autre langue. Etre un traducteur c’est un métier. Cela signifie que le bilingue va simplement changer sa langue d’expression là où le traducteur va faire passer du sens vers une autre forme de langage avec le souci constant d’être fidèle et précis.

Il y a donc énormément de différence entre parler couramment une langue étrangère et la traduire avec professionnalisme.

On admet que le bilingue connait deux langues dans sa capacité à comprendre à l’oral et à l’écrit, et à s’exprimer à l’orale et à l’écrit. Il maîtrise un vocabulaire général, mais souvent, bien moins, un vocabulaire spécialisé. Il est en capacité de communiquer, mais pour autant il ne suffit pas d´être bilingue pour s’improviser traducteur.

Le traducteur est un être subtil

Un traducteur professionnel domine les subtilités et les nuances tant de la langue source que de la langue cible (langue maternelle). Un traducteur est dans une logique d’analyse du texte.

Traduire une langue ce n’est pas simplement trouver des équivalents langagiers et les coucher sur le papier. C’est une véritable étude de sens et de référence. Un travail de réorganisation, une adaptation culturelle.

Savoir bien traduire c’est procéder à une lecture du texte dans sa longueur, c’est déterminer son type, scientifique, littéraire … C’est se documenter. Vient ensuite l’étape du transfert. Un transfert pour trouver des équivalents langagiers convenables puis pour finir par procéder à la révision. Etape de correction qui vient relever les erreurs et les défauts de la structure du texte.

Vinay et Darbelnet (1958) ont dit « Traduire est un art parce qu’il est possible de comparer plusieurs traductions d’un même original, d’en rejeter certaines comme mauvaises, d’en louer d’autres pour leur fidélité et leur mouvement ».

Un traducteur va recréer un monde, une ambiance, utiliser une terminologie précise. La traduction de qualité professionnelle nécessite un peu plus que la seule maîtrise des langues.